Re: Les livres vs les films

Poste originale par Brittany Nichols.

Nous sommes bénis avec le grand spectre d’art. Nous l’utilisons pour le divertissement, les pensées, l’école, une méthode de travail. Alors, avec ce grand spectre, il y a beaucoup de façons de créent l’art. Beaucoup de matières comme les films, les livres, l’art visuel, la musique, la danse. Chaque matière offrit son propre charme. Mais quand une histoire commence dans un matière, et est transférer à un autre, le charme est, temps à temps, changer.

pldwg90sfkbmnzoamyiv
Image digitale. Sploid. Web. 2 mai 2014. Source (télécharger le 18 décembre 2016)

Voilà, c’est la grande controverse pour les adaptions roman-film. Tu as un roman, comme trois cents pages, qui pris vingt heures à lire. Et tu as un film, qui prit seulement deux heures. C’est impossible de rentrer tous les détails, alors je pense que c’est injuste de juger un film si sévèrement.

Comme j’ai dit, les films sont une différente matière. Au niveau de 3 300 personnes peuvent travailler sur un film. Tu as besoin des acteurs, directeurs, artistes visuels, musiciens, écrivains, et plus. Il y a beaucoup de travail a fait! J’écris creative dans mon temps libre. Si je dois choisir entre l’écriture de 2000 mots et la production de cinq minutes du film, je vais choisir le premier. Le film Avatar coûte presque 350 000 000$. Et chaque photogramme (24 dans un minute) prit 47 heures pour rendre.

L’écriture compte sur l’imagination et le cerveaux du lecteur. Les films besoin des douzaines de personnes pour présentent cette imagination. Pour cette raison, c’est la matière qui inclue toutes les matières. Et c’est très difficile et controversé de présenter l’imagination parce que chaque personne a une imagination différente.

book-to-movie-adaptations
Livres. Image digitale. Impressive Magazine. 12 jan 2014. Source (télécharger le 18 décembre 2016)

Une très interessante exemple d’un film-roman adaptation est The Shining. J’adore le roman. J’adore le film. C’est une excellente adaptation. L’auteur du roman- Stephen King, et le directeur du film- Stanley Kubrick ont créé les chefs-d’œuvres, mais les deux sont très différents. Stephen King n’aime pas le film. Il dit que son roman est chaud, dans les événements et dans les thèmes, et le film est très froid. Je pense que c’est vrai. Particulière à la fin de l’histoire. King a créé une histoire aigre-doux, Kubrick un histoire… étrange. Mais qu’est ce-que tu peux attendre de Stanley Kubrick, le directeur qui a torturé les acteurs pour une mielle interprétation?

 

Advertisements